Sictom

Protégeons notre planète, trions nos déchets !

avec le Syndicat Intercommunal de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères de la Région de Châteauneuf sur Loire

Il existe de très nombreuses méthodes et astuces pour jardiner sans produits phytosanitaires (insecticides, herbicides, fongicides, etc). et faire de son jardin, petit ou grand, un espace de vie respectueux de la biodiversité. De plus, la loi interdit désormais la vente de pesticide aux particuliers à partir de 2022. Alors voici déjà quelques conseils pour prendre dès aujourd’hui les bonnes habitudes.

Le paillage

Pailler, c’est valoriser autrement les déchets verts pour nourrir le sol, empêcher la repousse des vivaces indésirables (chiendent, pissenlit, liseron,…) et éviter des arrosages systématiques.

Il existe différents types de paillage : organique, minéraux, plastiques. Préférez les paillages organiques biodégradables constitués de branches, d'écorces broyées, de tonte de gazon séchée, de feuilles…

paillage copeauxbois

Pour pailler avec des éléments naturels, vous pouvez utiliser des feuilles mortes, des copeaux, du broyat, de la paille. Attention cependant de ne pas utiliser des herbes indésirables montées en graines, des plantes malades, des tailles de cyprès ou de thuyas.

paillage herbe

Pour en savoir plus

Les plantes couvre-sol

Les plantes couvre-sol telles que les géraniums vivaces, le millepertuis, les pervenches, les gaillets ou encore les soucis occupent l'espace au sol et limitent le développement des herbes indésirables

Ces plantes vont donc empêcher l’installation des herbes spontanées en les concurrençant pour la lumière et les ressources.

Il est généralement nécessaire de désherber manuellement en attendant que la couverture du sol soit suffisante (pendant une saison voire moins selon les espèces choisies). Autre avantage de cette méthode : quelques adventices se remarquent moins lorsqu’elles poussent entre les plantes couvre-sol que lorsqu’elles poussent sur un sol nu !

omphalodes verna

De très nombreuses espèces peuvent remplir cette fonction et le choix s’effectue comme pour toute plante du jardin en fonction du climat, du type de sol, de l’exposition et enfin de critères esthétiques et d’entretien.

Pour en savoir plus

Pas de pesticides dans mon potager

Voici quelques astuces qui demandent un peu plus de réflexion que la pulvérisation de produits chimiques mais qui vous garantissent une récolte plus saine car sans produits chimiques.

L'ortie, un engrais naturel ?

La macération d'ortie constitue un stimulant pour les plantes cultivées. Le purin d'ortie a la propriété de renforcer les défenses de la plante. Celle-ci sera moins sensible aux maladies.
Toutefois, le purin d'ortie doit être utilisé avec modération car un excès d'azote risque d'être nuisible à vos plantes.

  • Ramassée à la main ou à l'aide d'une tondeuse, compter pas moins d'un kilo d'orties pour 10 litres d'eau pour réaliser un purin.
  • Veiller à bien hâcher les branches d'orties.
  • Utiliser de préférence de l'eau de pluie, mais, au besoin, l'eau du robinet fera tout de même l'affaire.
  • Dans un seau de 10 litres mélanger puis laisser macérer au moins 15 jours.
  • Le purin est prêt quand il n'y a plus de bulles qui remontent à la surface.
  • Utiliser ensuite le mélange en dilution de 1 litre pour 10 litres d'eau.
  • Le seau de 10 litres de purin représente donc 100 litres d'engrais dilué

Bien choisir sa variété de légumes

Les variétés de fruits et légumes rustiques sont à privilégier pour un jardin en bonne santé. Ces plantes, adaptées à votre région sont souvent plus goûteuses et moins gourmandes en eau. Leur robustesse leur permet de résister à certains parasites. Economiques et écologiques, ces variétés rustiques évitent d'utiliser des pesticides.

Repousser les nuisibles

Vous pouvez également pousser les mollusques à l'alcoolisme en leur servant une petite bière au fond d'un récipient enterré. Attirés par l'odeur, ils viendront s'y noyer ! Attention toutefois, la bière doit être changée régulièrement car lorsqu'elle fermente, elle attire les prédateurs des limaces.

Vous pouvez également épandre de la cendre, des coquilles d'œufs concassées, des pommes de pin autour de vos plantes car les limaces et escargots ne peuvent pas progresser sur ces matières.

Des rondelles de pommes de terre crues sous une tuile ou planche de bois attirera les mollusques que vous n'aurez plus qu'à ramasser le matin venu.

En savoir plus…